Interview d’Amanda Bayle
Publié le Friday 23 June 2017 | 0 Commentaires

A l’occasion de la sortie du dernier tome de la saga des Frères Covington, « Tout ce qui Brille », Amanda Bayle vous dévoile des petits pans de sa vie et de ses univers dans une interview inédite. Votre auteure favorite se confie.

 

1- Pouvez-vous vous présenter ?

amanda-bayleBonjour, je m’appelle Amanda, j’ai vingt-neuf ans et je vis en Auvergne, dans un petit village à quelques kilomètres de la ville de Clermont-Ferrand, en plein cœur du parc des volcans.

Je suis une amoureuse de la nature et des animaux mais j’ai aussi un petit côté geek (le côté obscur peut-être) qui me pousse parfois à jouer les ermites dans mon salon devant une console de jeux-vidéo.

Ma véritable passion reste l’écriture, j’écris depuis que je suis toute petite avec plus ou moins de régularité et d’assiduité au fil des années. Une camarade de lycée m’avait même acheté un carnet d’écriture pour l’un de mes anniversaires parce qu’elle disait en avoir assez de me voir griffonner sur mes cahiers de brouillon.

 

 

2- Nous avons eu la chance de vous lire dans deux genres différents : contemporain et historique. Dans quel univers préférez-vous écrire ?

J’aime écrire dans les deux genres en réalité. Le côté historique aiguise souvent ma curiosité et me pousse à faire des recherches sur la période sur laquelle j’écris, les tenues de l’époque, les us et coutumes…

Quant au contemporain, l’écriture est plus fluide et me vient plus naturellement donc c’est aussi un plaisir de travailler dans ce genre là. J’aime aussi beaucoup mettre en scène des situations qui pourraient arriver à n’importe qui, n’importe quand, et ainsi permettre aux lecteurs et lectrices de se projeter et de s’identifier aux personnages.

 

3- Dans Juste Nous Deux, nous avons affaire à un personnage masculin sensible – sans le caractère typique du bad-boy tatoué comme on le voit souvent dans la romance – et non expérimenté. Était-ce un choix délibéré ?

Oui c’est un choix délibéré. Tout d’abord parce que ce genre de personnage masculin un peu plus sensible me touche plus que le bad-boy. Je voulais que les lectrices tombent vraiment sous le charme de Morgan, qu’elles aient envie de le prendre dans leurs bras pour le consoler, pour prendre soin de lui.

Je voulais aussi un peu sortir du cliché de la romanche jeune adulte avec le bad-boy et la jeune innocente qui se laisse éblouir. Qui plus est, un bad-boy n’aurait jamais réussi à amadouer Ambre.

 

4- Lisez-vous de la romance ?

Oui, j’en lis. Beaucoup moins que je le souhaiterais malheureusement par manque de temps. J’aime particulièrement la romance paranormale (Kresley Cole reste mon auteur favori du genre) et j’apprécie aussi une fois de temps en temps un bon petit historique.

Je lis moins de contemporain, mais je ne suis pas fermée au genre et bien des auteurs ont su me surprendre agréablement (notamment Jay Crownover avec son New-Adult « Rule »).

 

5- Quels sont vos projets d’écriture dans les prochains mois ?

Je travaille en ce moment sur un projet de romance sportive en plusieurs tomes. Ce sera un projet contemporain qui mettra en scène une romance dans le milieu du rugby amateur.

J’ai aussi sous le coude une romance paranormale que j’ai écrite il y a déjà plusieurs années et que je retravaille en parallèle de mes autres projets. J’espère clôturer le premier tome assez rapidement pour pouvoir le soumettre au comité de lecture des Editions Cyplog.

 

6- Un petit mot à rajouter ? 🙂

Merci, tout simplement.

Merci aux lecteurs et lectrices de me lire et de me suivre, merci à mes proches de me soutenir et aux Editions Cyplog de m’accorder leur confiance.

J’ai encore beaucoup d’idées en tête et de nouveaux univers à vous faire découvrir 🙂

Articles similaires